Intimité

Bien souvent, les hommes atteints de la maladie de Crohn ou de colite ulcéreuse ne sont nullement perturbés dans leur vie sexuelle du fait de leur maladie. En revanche, les femmes éprouvent parfois des douleurs lors des relations sexuelles. Lors des phases avec une activité accrue de la maladie, une baisse de la libido est possible. Une MICI (maladie inflammatoire chronique intestinale) peut avoir des répercussions négatives sur la perception de son corps et de son attirance sexuelle vers le partenaire, surtout si la maladie s’accompagne de fistules ou si elle a nécessité la pose d’une colostomie.

Bon nombre de personnes ne sont pas à l’aise pour aborder ce thème avec leur médecin. Or, il est important que ce dernier sache dans quelle mesure votre maladie influe sur votre qualité de vie. Si des relations sexuelles douloureuses ou des fistules limitent votre activité sexuelle, des mesures visant à traiter les symptômes, une discussion avec son partenaire ou la consultation d’un psychothérapeute peuvent s’avérer utiles.